Nos articles de presse


Le Guide du Vin Phaneuf, Quebec, CA, février 2016
La Nouvelle République, février 2016
Grape Collective, August 2015
Jancis Robinson, July 2016

La vie commerciale



La participation aux salons professionnels se décide plusieurs mois avant l’évènement. Le Domaine Denis Jamain a déjà donné son engagement pour les différents salons suivants du premier trimestre 2017. Et nous serons heureux de vous y accueillir si vous comptes vous rendre à ces manifestations.

o 30 janvier – 1er février ; Millésime Bio à Marseille
o 5 février – 7 février ; Salon des vins de Loire à Angers
o 6 février – 7 février ; La Levée du Loire à Angers
o 12 février – 14 février ; Vino Vision à Paris
o 19 mars – 21 mars ; Prowein à Düsseldorf, Allemagne

De nombreuses animations sont programmées par la fin d’année chez des cavistes commercialisant la gamme du domaine.

Au cours du mois de novembre (5 au 20), Denis Jamain visitait, avec son importateur national, les principaux distributeurs commercialisant son vin sur la côte est des Etats-Unis d’Amérique : New York, Massachussets, Maine…

Le nouveau site web que vous consultez a été officiellement mis en ligne le 15 septembre 2016. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.

Les cuvées de 2015 Les Chênes Blancs et Les Chênes Rouges, élevées en fûts de chênes, ont été embouteillées fin juillet : les Chênes Blancs seront prêts pour commercialisation à partir du 1er novembre 2016. Les Chênes Rouges seront disponibles ultérieurement.

Au cours de l’été, le domaine a obtenu la certification biodynamie par Demeter pour ses cuvées Les Fossiles Blanc 2015, Fossiles Rouges 2015 et Les Chênes Rouges 2015.

Les nouveaux investissements au Domaine Denis Jamain



Le Domaine Denis Jamain a procédé à plusieurs investissements significatifs dans les derniers mois : les plus conséquents étant 1) l’installation d’une éolienne pour préserver sa principale parcelle de rouge contre le gel, 2) l’acquisition de nouvelles bennes, de tables de tri et de tapis élévateurs pour rentrer la récolte de rouge en cave, tout ceci pour continuer à optimiser la qualité du produit.

Le domaine a procédé à la plantation au printemps derniers de deux nouvelles parcelles : 32 ares de Pinot gris sur le site des Pierres Plates et 32 ares de Pinot noir sur le site des Coignons 9.

La vie du vignoble



La saison viticole a été particulièrement difficile cette année.

Nous avons d'abord subi du gel en dernière semaine d’avril qui nous a fait perdre 15% environ de la récolte à venir.

Nous avons ensuite connu un printemps excessivement pluvieux (250 millimètres sur les mois de mai et juin, en pleine période de floraison...) ce qui a provoqué des attaques virulentes de mildiou notamment sur les Pinot noirs qui nous ont causé des pertes de récolte non négligeables, notamment sur les Pinots noirs.

Et après cela, en été, (ironie du sort) nous avons manqué d'eau (25 millimètres de pluie entre le 20 juin et le 20 septembre) et avons connu une véritable sécheresse qui a bloqué la vie végétative du vignoble pendant tout le mois d’août. La troisième semaine d'août a été particulièrement néfaste pendant cette période; avec des températures proches de 40 degrés pendant cinq jours consécutifs, tous les raisins exposés au soleil de l'après-midi ont été littéralement grillés sur pied.

Compte tenu de tous ces incidents climatiques, nous avons commencé à récolter plus tardivement que d'habitude (le 26 septembre) car le manque d'eau n'a pas favorisé la maturité. Cette année nous aurons des degrés naturels aux alentours de 12 degrés, (inférieurs de 0,5 à 1 degré habituellement) mais nous ne souhaitions pas attendre plus longtemps pour récolter, car dans le même temps le niveau d’acidité, déjà bas, diminuait rapidement, et nous tenons absolument à toujours préserver le bon équilibre sucre/acidité pour nos vins.

Nous avons vendangé avec de très bonnes conditions climatiques (temps sec, nuits fraîches et pas de températures excessives dans la journée) et les rentrées en cave se sont succédées sans interruption ; les rouges Pinots noirs d'abord (ce qui est inhabituel) puis les Pinots gris rosés et enfin les Sauvignons blancs.

Comme nous l'avions prévu, les quantités récoltées sont faibles (en moyenne 30% en dessous des normes de l’appellation) mais les 20 millimètres de pluie tombés fin septembre ont cependant été bénéfiques. La vendange rentrée était très très saine (pas la moindre pourriture) et la qualité sera au rendez-vous, même si le niveau d'acidité assez faible (autour de 4 grammes/litre pour les blancs) conduira à boire ce millésime assez rapidement.

Les fermentations qui ont commencé depuis quelques jours se déroulent harmonieusement et sans interruption ; elles révèlent aussi de beaux précurseurs d'arômes.

Après cette année de véritable galère climatique, le sentiment qui prévaut à Reuilly est un sentiment de soulagement et nous savons que nous nous en tirons plutôt bien par rapport à nos confrères d'autres appellations voisines et plus lointaines.

Distinctions de 2016



Les Coignons Blanc 2015
o Médaille de Bronze, Concours des Vins de France, Macon
o Médaille de Bronze, Concours des Ligers, Angers

Les Pierres Plates Blanc 2015
o Médaille d’Or, Concours des Vins de France, Macon
o Médaille de Bronze, Concours Général Agricole, Paris

Les Fossiles Blanc 2015
o Médaille d’Or, Salon Challenge Millésime Bio, Montpellier

Les Pierres Plates Rouge 2015
o Médaille d’Or, Concours Des Vins, Bourges

Exploitation de viticulture en bio et biodynamie à Reuilly (36)